Rechercher

La réalité virtuelle au secours des phobies scolaires !

Depuis quelques années, les phobies scolaires augmentent. De plus en plus d’enfants et adolescents refusent d’aller à l’école pour des raisons irrationnelles. Simple sensation de malaise ou véritable peur panique, ils sont dans l’incapacité de gérer leur angoisse, ce qui peut entraîner à long terme des absences jusqu’à la déscolarisation.




Il est donc important d’identifier rapidement les situations de phobie scolaire afin d’intervenir précocement. Le début du trouble peut être brutal ou insidieux : un événement traumatique vécu comme une humiliation, une exposition répétée au harcèlement, aux moqueries sur le physique...

Cela peut être aussi un changement soudain (déménagement, naissance, divorce, entrée en CP, au collège ou au lycée...).

Les symptômes somatiques les plus fréquents au moment d’aller à l’école sont des maux de tête, des douleurs abdominales, des nausées voire des vomissements, accompagnés d’une détresse émotionnelle intense.

Le jeune ne peut expliquer ses conduites ce qui entraîne parfois l’incompréhension des adultes.

Sans traitement, la phobie scolaire peut se complexifier et évoluer vers une marginalisation sociale.

Aujourd’hui, la thérapie par exposition à la réalité virtuelle (TERV) offre un outil immersif puissant et innovant avec lequel le monde réel peut être re-conceptualisé dans un cadre sécurisé.

Deux à trois séances initiales sont nécessaires pour apprendre à gérer son anxiété avant d’être exposé à la réalité virtuelle.

Au cours de celle-ci, le patient est confronté progressivement à son anxiété afin d’apprendre en temps réel à la gérer efficacement.

Au fil des séances, la durée de l’exposition est prolongée et répétée de façon à développer la confiance en soi et un sentiment d’autosatisfaction. Les nouveaux apprentissages adaptés au réel sont alors intégrés par une restructuration cognitive. 6 et 12 séances de 30 à 40mn d’exposition sont nécessaires, à raison d’une fois par semaine.

Elles se font bien sûr sous le contrôle d’un thérapeute qui ajuste et module les univers pour une progression de soin adaptée et sécurisée.


3 vues0 commentaire

Contactez-moi

  • Facebook
  • Twitter
  • Instagram

© 2020 par Sylvie Le Moullec